mercredi 10 août 2016

Yoruichi : la tunique qui ramène sa fraise !

Coucou me revoilà ! On n'y croyait plus et pourtant...

Me revoici donc avec le résultat d'un très beau test tricot et un jeu de mots d'une subtilité manifeste.

J'ai le grand plaisir de vous présenter Yoruichi, une tunique pour petite fille malicieuse et coquette parfaite pour le printemps et les journées d'été pas trop chaudes. 


Le design est signé Marianne Munier alias Maman Crotte dont vous avez déjà vu deux tests ici et ici. J'adore sa créativité et les constructions de ses designs, il y a toujours ce petit truc en plus qui me fait craquer ! Je pourrais tester tous ses patrons mais, il faut bien l'avouer, je suis beaucoup trop lente sur les modèles adultes...je me contenterais donc de tous ses modèles enfants !



Yoruichi est pensée pour être unie mais comme je n'avais pas envie d'acheter de la laine supplémentaire, j'ai soumis mon idée de tunique à la fraise à Marianne pour caser deux écheveaux de mon stock. Nous étions un peu sceptique au départ mais finalement le résultat est...trognon, adorable, à croquer ? Je suis contente d'être allée au bout de mon idée et puis si on ne peut pas se lâcher sur les tricots des enfants, quand le fera-t-on ? Je vous invite d'ailleurs à aller voir les réalisations des autres testeuses ici.


Modèle : Yoruichi de Marianne Munier
Laines : (Vi)laines Tordues Sport coloris Envie de fraises (100g) et Folies dans les prés (26g)
Aiguilles : 4mm




Le modèle se tricote de bas en haut avec un départ très large et on termine en haut par de jolis plis creux et des attaches aux épaules en i-cord. C'est adorable ! C'est une tunique qui devrait arriver sous les fesses des petites chipies mais comme ma Bullette est un petit format, pour l'instant c'est une robe ! Je pense que l'été prochain je lui mettrais comme un haut.

Le modèle est moins coopératif que prévu donc excusez-moi pour la déco de la terrasse...

Je suis fan des couleurs mais je sais que je les aurais jamais tricotées pour moi, alors que sur elle...bref la maman très objective !


Le modèle sort aujourd'hui et comme pour tous les patrons de Marianne, l'argent récolté est intégralement reversé à la recherche contre le cancer.





Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 5 juin 2016

Malo : le pull qui se traîne

Un mois tout pile depuis le dernier article...et je n'ai rien de récent à vous montrer ! 
Donc je sors le dossier de la honte : Malo, une marinière pour homme terminée en décembre 2014...et jamais photographiée ! Je décline toute responsabilité pour les photos puisque ce retard est totalement imputable à Monsieur Bulle qui ne voulait pas se prêter au jeu des poses mannequin...
Vous remarquerez d'ailleurs que j'ai abandonné cette idée et utilisé l'option suédoise aussi appelée "cintre".

J'ai eu la chance de tester ce modèle de Kevin Castel il y a 18 mois et je suis plutôt fière d'avoir (à l'époque) tenue les délais de réalisation. 
C'est un modèle avec coutures (même s'il serait très facile de l'adapter en rond), tricoté du bas vers le haut et avec le jeu des rayures ça passe vite.

J'ai rencontré quelques soucis de compréhension pour la patte de boutonnage de l'épaule mais en dehors de ça tout s'est bien passé. Le patron est hyper détaillé et il fait pas loin de 10 pages.




Modèle : Malo de Kevin Castel, modèle en anglais, payant sur Ravelry
Laine : Baby Merino de Drops, 3 pelotes bleu marine et 4,6 pelotes beige
Aiguilles :  4mm pour le corps et 4.5mm pour les manches
Boutons : 4, en bois, de Drops


Par contre, petit bémol sur le modèle : la longueur des manches est beaucoup beaucoup trop longue si l'on suit les indications du patron. Mon chéri s'est retrouvé avec 15cm de manches en trop ! 
J'ai donc dû les raccourcir par la suite (genre un an après...) mais maintenant il est parfait ! Je pense qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser une taille d'aiguilles plus grande que pour le corps comme ce qui est préconisé.



Autre bémol mais qui n'a rien à voir avec le patron : la laine ! La baby mérino de Drops est très douce et agréable à porter mais elle est très mollassonne et elle se détend donc beaucoup après lavage et blocage (donc attention à l'échantillon).

Vous le voyez le problème de manches ???

Et dire que malgré tous mes efforts, il ne met presque jamais son joli pull...(à bon entendeur...).


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 5 mai 2016

Lush : un cardi de luxe.

Aujourd'hui je vais vous parler d'un coup de foudre...enfin deux !

D'abord pour une couleur : elle s'appelle "Affronter le Grand Lustucru" et c'est la couleur du club des (Vi)laines du mois de Novembre 2015. Quand j'ai ouvert le mail qui annonçait la nouvelle couleur j'ai manqué défaillir et je pense qu'il ne m'aura fallu qu'une soirée pour décider d'en commander 3 écheveaux supplémentaires ! En plus, je savais qu'avec ce mélange de soie et de laines, les nuances auraient un magnifique reflet métallique et je n'ai pas été déçue...
Je ne saurais même pas décrire totalement cette couleur : c'est un gris avec des nuances violines et taupe, mais je lui ai trouvé des touches de rouilles, de violet foncé et aussi de bleu ! Bref, une splendeur !! (l'abus de superlatif n'est pas du tout dangereux pour la santé)




Et ensuite pour une dentelle : celui de l'empiècement de ce cardigan. C'est un patron de TinCanKnits, le premier que je fais de ses designeuses anglaises qui est décliné de la taille naissance au 4XL (comme tous leurs patrons et je trouve ça génial de tout avoir en une fois). J'ai craqué pour ce motif de feuillages, très délicat autour des épaules et de la poitrine...
J'ai profité d'une promo pour acheter deux de leurs modèles que je pourrais aussi tricoter pour ma Bullette. Leurs créations sont vraiment très jolies !




Modèle : Lush de TinCanKnits, taille M
Laines : (Vi)laines Malouines et Soie DK, Affronter le Grand Lustucru (moins de 400g)
Aiguilles : 4 mm et 3.25 mm pour les côtes.
Boutons : Lyanwood sur Etsy.


J'ai posté les photos du cardi sur Ravelry et on m'a posé quelques questions sur le patron, je vais donc essayer de vous éclairer sur quelques points techniques obscurs. 
C'est un gros bémol que je mets à ce superbe modèle : les explications de l'empiècement ne sont pas claires du tout !! La construction est très originale puisqu'on tricote d'abord l'empiècement puis le reste (c'est aussi très économique en laine) mais difficile à saisir, surtout en anglais. Ce que j'ai compris : il faut faire un montage provisoire, tricoter tout le diagramme comme il vient dans un sens, puis reprendre le montage et tricoter exactement la même chose dans l'autre sens. Si vous souhaitez plus d'infos, n'hésitez pas à me contacter en mp !!


Hey coucou !! Ma grosse tête c'est cadeau !







Rendez-vous sur Hellocoton !