mercredi 2 août 2017

Apprendre à tricoter en 10 minutes.

Me revoilà enfin pour un article un peu particulier, réalisé en collaboration avec Miss 10 Minutes et son projet de coaching feel good "10 minutes par jour". Le but est de prendre du temps pour soi tous les jours et de sortir de sa zone de confort en réalisant un mini défi pas compliqué mais qui fait du bien ! Je vous invite à vous rendre sur sa page Instagram ou son blog pour en savoir plus et en essayer quelques uns.

Le défi du jour est....Apprendre à tricoter !! et c'est moi la prof ! 

Je vais commencer par vous montrer le matériel de base pour débuter donc si cette partie vous intéresse moins, vous pouvez scroller jusqu'en bas de l'article pour visionner les tutos vidéos (grosse sortie de ma zone de confort) !

Alors pour tricoter il vous faudra :

1. Des aiguilles ! (sans dec')
Droites ou circulaires peu importe c'est une question de feeling et de prise en main. J'ai commencé avec des aiguilles droites comme la plupart des tricoteuses et très vite je suis passée aux aiguilles circulaires qui offrent plus de possibilités.
Les aiguilles sont en bois (bambou, bois de rose,...), en métal ou en plastique. Personnellement, j'ai commencé avec des bambou qui ont l'avantage de ne pas glisser, on perd moins facilement les mailles et elles ne font pas de bruit. Maintenant, je préfère largement le métal qui glisse bien et me fait gagner en fluidité de tricot. Et puis j'avoue que j'aime bien le cliquetis des aiguilles (mon chéri beaucoup moins).
Mon conseil : des aiguilles de 4, 5 ou 6mm pour une prise en main facile.

Aiguilles droites en bambou

Aiguilles circulaires en métal

2. De la laine ! (incroyable !!)
Pour débuter votre premier projet choisissez une laine "moyenne" qui se tricote avec des aiguilles de 4, 5 ou 6 mm. Pour cela il faut se référer à l'étiquette de la pelote ou demander conseil au revendeur. 
Pourquoi de la laine "moyenne" ? Une laine trop fine vous frustrera vite car les mailles seront petites, difficiles à prendre et l'ouvrage n'avancera pas vite. Une laine trop grosse (genre aiguilles de 10-12mm) sera amusante un temps et le projet avancera vite mais vous donnera vite mal aux doigts et sera très lourde à porter sur les aiguilles.
Je vous conseille l'excellent article de feu In The Loop au sujet des différents types et grosseur de laine. La rubrique tutoriels est géniale pour débuter et avancer.

Bon à savoir : la laine se trouve en général dans le commerce sous forme de pelotes usinées qui sont utilisables telles quelles mais si comme moi vous développez un goût pour les belles laines, elles seront en écheveaux et il faudra les transformer vous-même en "cake" (à l'aide d'un écheveaudoir et d'un bobinoir...mais on verra ça une autre fois).

Laine en pelotes 

Echeveau...d'une beauté...

"cake"



3. Vos deux mains !

Allez c'est parti ?

Je bafouille, je cafouille, je fais des blagues débiles...c'est une grande première pour moi et je stresse !


Tuto 1 : le montage des mailles

Tuto 2 : le point mousse/la maille endroit

Tuto 3 : le rabattage des mailles



Voilà ! J'espère que ça vous a plu ! Si c'est le cas je pourrais vous en préparer d'autres (avec la maille envers par exemple ?) et peut-être un article plus poussé sur le matériel pour aller plus loin dans la découverte du monde merveilleux du tricot...




Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 9 mai 2017

Petite Amy : un joli basique pour petite fille

Aujourd'hui, je vous présente Amy, un petit gilet que j'ai eu le plaisir de tester pour Marianne/Maman Crotte.

Il sort ce mardi 9 Mai en kit sur la boutique de La Fée Fil (RDV à 21h !) et sur Ravelry. Il existe également en version adulte. Comme toujours avec Marianne, les recettes du modèle seront reversées à la recherche contre le cancer.




C'est un gilet bicolore (parfait pour utiliser des pelotes esseulées ou des restes) avec une forme trapèze et arrondi à l'arrière. Cela lui donne une belle ampleur et une tournure adorable.
Ce que j'aime dans les designs de Marianne, ce sont ces petits détails qui font toute la différence, comme une belle encolure et des côtes bicolores.








J'ai testé le 4 ans pour que ma Bullette en profite un maximum et puis il faut que je me rende à l'évidence...elle grandit ! Pour cela, j'ai utilisé deux écheveaux de mon stock qui m'ont fait pensé à ces ciels orageux au coucher du soleil qu'on peut voir parfois en été. Ils sont d'une douceur...et j'adore cette association ! 




Modèle : Amy (la petite) de Marianne Munier.
Laines : 90g de Indie Way Yarns coloris "Lunar" (bleu jean/orage) et 70g de (Vi)Laines Chaussettes coloris "les tresses à Fifi".
Aiguilles : 3.5 mm
Boutons : 4 de récup



Cela devient de plus en plus difficile de la prendre en photo, d'où les positions improbables, les lumières changeantes et les photos floues...



Vous voyez ce que je veux dire ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 9 avril 2017

La veste Casablanca : projet couture

Me revoilà au dernier jour des vacances, à une heure bien matinale, pour vous parler de mes progrès en couture. Je ne vous ai pas montré grand chose de mes expérimentations couturesques car je ne me sentais pas assez calé sur le sujet. Je ne pense toujours pas être une pro en la matière mais force est de constater qu'en couture les progrès peuvent être très rapides et qu'une fois la méthode assimilée, on peut se permettre de tenter des choses plus compliquées.

Un peu comme en tricot à mes débuts, je me suis lancée dans des projets "difficiles" sans réfléchir mais le résultat est plus concluant.


Aujourd'hui je viens donc vous montrer un projet dont je suis très fière car c'est le premier sans erreurs apparentes (vous voyez la nuance...) et qu'en plus je l'ai offert à ma Maman pour son anniversaire. Autre gros point de satisfaction : je l'ai réalisé en à peine une soirée/nuit (merci chéri, merci ma puce d'avoir été absents) !!


Le modèle vient du livre Couture pour l'été d'Annabel Benilan que j'ai trouvé en librairie. C'est la veste Casablanca. Le tissu vient de chez Self Tissus (coton imprimé et coton uni).

Les modèles du livre sont très sympa (j'en ai repéré plein d'autres), mais je dois avouer que les explications sont très succinctes et il vaut mieux avoir de bonnes bases en couture pour les faire. Aucune étape technique n'est expliquée, je me suis donc servie d'un autre livre Couture à la machine à coudre de Christelle Beneytout pour y voir clair. C'est un excellent livre technique pour les grandes débutantes comme moi.



La veste est parfaite pour la mi-saison et détail qui a son importance pour une débutante : elle n'a pas de fermeture !! 
Je vais la refaire pour moi dès que j'aurais du temps...



A bientôt pour du tricot et pour la couture on verra...
 


Rendez-vous sur Hellocoton !